Eval : 338

J'aime

Le transfert qui a tout changé pour Kevin Love et les Cavaliers

En 2014, Chris Bosh mettait en garde Kevin Love, qui venait alors d'être transféré à Cleveland pour rejoindre LeBron James et Kyrie Irving. « C'est extrêmement difficile et extrêmement frustrant » Bosh Être considéré comme la « troisième roue du carrosse » après avoir été franchise player pendant des années représentait pour lui un vrai challenge. « Les gens vous disent que vous allez devoir changer ce que vous faites. Mais avant d'y être, vous ne réalisez pas tout à fait ce que cela veut dire. C'est une dose d'humilité » Kevin Love Sur ses deux premières saisons avec Cleveland, Love a tourné à 16.2 points et 9.8 rebonds de moyenne. Une ligne de stats somme toute très respectable mais loin de ses standards de Minnesota. En décembre dernier, son pourcentage de réussite chute à 37.3%. Il devient la cible privilégiée pour expliquer les défaites et passe de plus longs moments sur le banc. « Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais il a ramassé pour tout et ce n'était pas juste. LeBron et Kyrie ont le ballon en main et les intérieurs prennent ce qu'ils peuvent prendre. Tout le monte fait des sacrifices, mais c'est Kevin qui en a fait le plus » Tyronn Lue [Retrouvez ici nos previews de la saison NBA] Dans l'avion durant les déplacements de l'équipe, James Jones remonte le moral du triple All-Star comme il peut. « Je lui ai dit : ‘Tout le monde te considère comme un joueur d'élite. Tu dois te faire confiance. Faire confiance à ton jeu. Tu n'as rien besoin d'ajouter. Tu as déjà tous les outils » James Jones Mais c'est surtout après le départ de David Blatt (viré en janvier) que les choses vont se décanter. Dès son arrivée, Lue redonne confiance à Love en lui assurant plus de ballons, en le poussant à ignorer les critiques et à arrêter de douter de lui-même. Et puis arrive la trade deadline et son lot de spéculations. David Griffin (GM) à l'époque est même prêt à laisser partir son intérieur s'il en a envie. Love lui répond : « Je veux être un champion » Et c'est finalement un autre transfert qui va l'affecter bien qu'il ne soit pas impliqué dedans. L'arrivée de Channing Frye en provenance d'Orlando. Channing était genre ‘mec, on est premiers, premiers de la Conférence Est, on a une chance de gagner le titre, pourquoi est-ce que tout le monde est si sérieux ?' On a tous pris du recul et on s'est dit ‘tu sais quoi, tu marques un point' » Richard Jefferson Passés par la même université (Arizona), Frye et Jefferson s'allient pour s'attaquer à Love (dans le vestiaire, les trois sont assis les uns à côtés des autres). « C'est un gars de la Côte Ouest, et il n'a pas d'enfant, donc on a commencé à lui dire qu'on viendrait chez lui. Channing lui disait des trucs du genre ‘Juste pour info, on sera chez toi après l'entraînement, sieste sur le canapé en bas, on boit un coup à 5h et on mange à 7h'. Dit comme ça je sais qu'on dirait qu'on ne lui a pas laissé le choix. Et d'une certaine façon on ne lui a pas laissé le choix. Mais il n'était pas obligé d'ouvrir la porte. Il n'était pas obligé de payer pour la bouffe et les boissons » Richard Jefferson [Retrouvez l’interview de Boris Diaw ici] Au printemps, les dîners à 3 se sont transformés en dîners à 15. En playoffs, les Cavs se baladent (exceptés pendant 2 matchs à Toronto) avant d'arriver en Finales NBA face à des Warriors qui ont failli passer à la trappe (menés 3-1) face au Thunder. Love se retrouve confronté au small ball de l'équipe de Steve Kerr, qui l'oblige à tenir un rythme très élevé et à parfois à switcher sur des joueurs comme Stephen Curry. « Un enfer » Love Moins 15 au premier match, commotion cérébrale au deuxième, pas de match 3, sorti du banc pour le match 4, 2 points et 3 rebonds dans le match 5 et problème de fautes dans le match 6…  Inspiré par Steve Jobs, il va enfin trouver la voie dans le match 7. « Je me suis concentré sur ma voix intérieure tout le temps. Cette voix me disait : ‘Le passé c'est le passé. Ça peut être un match, une mi-temps, un quart-temps, une action. Il faut que tu laisses ton empreinte' » Love À 50 secondes du buzzer, il se retrouve face à Curry après deux écrans consécutifs signés Andre Iguodala et Draymond Green. En face à face, le joueur qui n'est pas censé rater le shoot à 3-points et celui qui n'est pas censé pouvoir défendre sur lui. Gêné après quelques tentatives de dribbles, Curry refait une passe à Green avant de récupérer le ballon immédiatement. Feinte, Love évite de mordre à l'hameçon, Curry tente un autre step-back, contesté main gauche, puis un cross, contesté main droite. Il reste 4 secondes et il est temps d'envoyer le ballon. Raté. Après le match 6, Lue avait pointé du doigt lors d'une session vidéo que Love laissait trop d'espace à Curry et Klay Thompson. Pas cette fois. « D'une façon étrange, gagner m'a donner encore plus faim, comme si j'avais plus à prouver » Love via Sports Illustrated

Basket infos.com
Il y a 336 jours
336 visiteurs envoyés
Lire la suite du billet sur Basket infos.com

Eval : 142

J'aime

Tyronn Lue compare Kyrie Irving et LeBron James au duo Shaq-Kobe

« Tu veux avoir la mentalité de Kobe ? » C'est cette question formulée par Tyronn Lue à l'adresse de Kyrie Irving l'an passé qui ...

Basket USA.com | Il y a 336 jours | 142 visiteurs envoyés

Eval : 349

J'aime

Tayshaun Prince : « Detroit aurait peut-être gagné quatre titres en draftan

La Draft 2003 est sans doute l'une des plus belles de l'histoire puisque l'on y retrouve les noms de LeBron James, Carmelo Anthony, ...

Basket USA.com | Il y a 336 jours | 347 visiteurs envoyés

Eval : 197

J'aime

Le jour où on a compris que LeBron James n'était pas un cyborg

Lors des Finales 2014 contre les San Antonio Spurs, LeBron James a été terrassé par les crampes. Un moment ...

Basket Session.com | Il y a 336 jours | 195 visiteurs envoyés

Eval : 306

J'aime

LaMarcus Aldridge réagit aux rumeurs

Petite surprise quand avant-hier ESPN et le San Antonio Express News ont annoncé que les Spurs seraient ouverts à un transfert ...

Basket infos.com | Il y a 337 jours | 302 visiteurs envoyés

Eval : 187

J'aime

Barack Obama explique comment battre LeBron James en un contre un

Réputé pour son retard presque maladif, Barack Obama s'est joué de son image dans un spot en faveur d'Hillary Clinton. Le président américain, grand fan de basket, y explique notamment ...

Basket Session.com | Il y a 338 jours | 187 visiteurs envoyés

Buzz Sites 24H :
Top NBA 7j :
Buzz Sites 7J :
Transfert NBA 2017
Twitter NBA Basketball.fr
Points/match NBA
01. Kevin Durant28,0
02. Kobe Bryant27,9
03. LeBron James27,1
04. Kevin Love26,0
05. Russell Westbrook23,6
06. Carmelo Anthony22,6
07. LaMarcus Aldridge21,7
08. Dirk Nowitzki21,6
09. Deron Williams21,0
10. Blake Griffin20,7
Rebonds/match NBA
01. Dwight Howard14,5
02. Kevin Love13,3
03. Andrew Bynum11,8
04. Kris Humphries11,0
05. DeMarcus Cousins11,0
06. Blake Griffin10,9
07. Pau Gasol10,4
08. Marcin Gortat10,0
09. Tyson Chandler9,9
10. Joakim Noah9,8
Passes/match NBA
01. Rajon Rondo11,7
02. Steve Nash10,7
03. Chris Paul9,1
04. Jose Calderon8,8
05. Deron Williams8,7
06. Ricky Rubio8,2
07. John Wall8,0
08. Tony Parker7,7
09. Andre Miller6,7
10. Ty Lawson6,6
Interceptions/match NBA
01. Chris Paul2,5
02. Mike Conley2,2
03. LeBron James1,9
04. Tony Allen1,8
05. Paul Millsap1,8
06. Andre Iguodala1,7
07. Russell Westbrook1,7
08. Iman Shumpert1,7
09. Jeff Teague1,6
10. Brandon Jennings1,6
Contres/match NBA
01. Serge Ibaka3,7
02. JaVale McGee2,2
03. Dwight Howard2,1
04. Roy Hibbert2,0
05. DeAndre Jordan2,0
06. Andrew Bynum1,9
07. Marc Gasol1,9
08. Bismack Biyombo1,8
09. Josh Smith1,7
10. Samuel Dalembert1,7